Plus grand le lancement, plus grand le risque

Plus grand le lancement, plus grand le risque
Maximisez votre rendement avec un Minimum Viable Product

• 90% d’entreprises en démarrage font faillite, d’après Forbes et Fortune 500
• La raison #1 pour un échec est d’avoir un produit que le consommateur ne désire pas
• En utilisant la méthode du Minimum Viable Product, vous pouvez assurer que votre produit sera bien reçu

Commencer un startup avec succès n’est pas simple, ni facile. Pour naviguer le marché avec grâce, il faut que vous connaissiez non seulement le type de client que vous voulez cibler, mais aussi leurs besoins – ce qu’ils cherchent et doivent avoir dans votre produit afin de vendre avec succès. Tiré de l’ouvrage d’Eric Ries, The Lean Startup, le but du MVP est de créer un produit que vous savez vos clients ont besoin et désirent à travers la création de modèles simplifiés de votre produit, tout en entretenant la communication avec vos client initiaux afin de connaître si le marché pour votre idée existe ou s’il faut changer d’approche. En employant une méthodologie structurée pendant le développement, vous pourriez améliorer votre produit plus efficacement que si vous aurez passé des mois en développement avant de le mettre sur le marché. Il faut reconnaître que cette méthode est à son meilleur quand il est appliqué aux situations de développement personnalisé et est inapproprié pour les situations qui requièrent des tests de sécurité.

Un Minimum Viable Product diffère d’un prototype en qu’il est conçu pour aller au marché, directement dans les mains de consommateurs potentiels. En testant le marché avec un MVP, vous pouvez apprendre ce que vos clients veulent, établir une voie de communication avec ceux qui s’y intéressent pour ensuite décider si votre projet est prêt pour continuer son développement. Avant de commencer, il faut
décider ce que la première version utilisable de votre produit sera. Il y a plusieurs options, comme la création d’un landing page ou une vidéo de démo. Le but est de faire penser que votre produit ou votre service existe déjà. Faire un lancement de votre produit ou service avant qu’il soit nécessairement prêt peut être difficile, mais si vous communiquez clairement que votre produit est en développement courante, les adopteurs précoces – ceux qui cherchent d’être à la mode en ce qui concerne la nouvelle technologie – parmi votre audience ciblée seront intéressés à suivre votre parcours de développement. C’est important de se poser des buts avec chaque nouvelle version qui est produite et de gérer les attentes envers les premières itérations de votre produit.

Le but de tout ceci est d’apprendre ce que vos consommateurs désirent, ce qu’ils cherchent à combler en utilisant votre produit et comment on peut modifier la course pour les atteindre, si c’est nécessaire. Un projet de développement prend souvent des mois et en restant en communication avec votre clientèle vous pouvez adapter votre approche pour combler leurs besoins. En créant un rapport avec vos consommateurs, vous pouvez vous assurer d’un lancement avec plus de succès.

Savoir Pivoter

Quand il faut choisir entre modifier votre vision initiale ou faire faillite, il n’y a aucun choix facile. Surtout une fois que le développement est en cours pour plusieurs mois ou années, changer le projet qui a tout commencé en faveur de ce que le client vous demandez peut être énormément difficile. Par contre, comme mentionné ci-haut, le succès viendra quand vous avez un produit que le consommateur désire avoir. Savoir quand mettre de côté sa détermination afin de changer de course avec le développement est une compétence qui vaut beaucoup. Les besoins du client et le climat du marché est hors de votre contrôle, mais comment vous y répondez fais la différence. La flexibilité et la simplicité sont deux concepts clés lors d’un développement. Vous pourriez potentiellement créer un produit plus simple et plus efficace qu’originalement conçu, qui vous sauvera des ressources, dont le temps et le budget. Employer l’angle minimaliste et des buts clairs peut divertir une portion du stresse qu’expérience une équipe de développement lors d’un gros projet.

Trouvez le succès avec un MVP

Il y a plusieurs exemples de startups canadiens, mais une des applications de la méthode MVP qui a vu le plus de succès est un jeu vidéo développée en Europe. Leur première année de lancement a vu une centaine de versions qui ont vu le jour grâce à leurs centaines de joueurs et leur retour d’information qui a permis à la création d’un jeu massivement populaire. Récemment, la compagnie qui s’est formée autour du jeu en question, Minecraft, a été acheté pour 2,5$ milliards par Microsoft. Vu que leur version initiale a été réalisée en six jours, leur succès courant est incroyable. Le jeu est rendu populaire au bout que leur marchandise se fait lancée avec des compagnies majeures comme Lego. Leur considération de la communication qu’ils ont reçus de leur audience est un gros facteur dans leur succès. Les premiers joueurs étaient engagés et attendaient les nouvelles versions avec excitation.

Tout ceci peut être interprété comme de la preuve qu’à travers la simplification, la flexibilité, et la communication, un projet de développement de n’importe quelle taille peut retrouver une popularité avec ses usagers, vu qu’il a été conçu pour combler leurs besoins et leurs désirs. A travers cela, vous pouvez minimiser la perte de ressources, qui aidera avec le budget du projet. Foundations Notebook vous permet une personnalisation qui vous aide à travailler avec vos buts en flux et d’atteindre les besoins de vos clients. Il n’y a pas une seule solution, mais plutôt les outils pour trouver la meilleure résolution.

 

Ressources :

Frank Taillandier, « Comprendre le MVP », 2016. http://frank.taillandier.me/agile/2016/01/28/comprendre-le-mvp/

L’Équipe QuickBooks, « Tester son idée de startup avec un Minimum Viable Product (MVP) », 2015. http://quickbooks.intuit.fr/r/avoir-et-proteger-une-idee/tester-son-idee-de-startup-avec-un-minimum-viable-product-mvp

Erin Griffith, « Why Startups Fail According to their Founders », 2014. http://fortune.com/2014/09/25/why-startups-fail-according-to-their-founders/

Neil Patel, « 90% of Startups Will Fail », 2015. http://www.forbes.com/sites/neilpatel/2015/01/16/90-of-startups-will-fail-heres-what-you-need-to-know-about-the-10/#237b8c555e19